mercredi 9 septembre 2009

Tohu-Bohu

En juillet, j'ai travaillé pour la première fois pour la Tohu, la Cité des Arts du Cirque. Je n'y étais jamais allée et c'est bien dommage : rien que le bâtiment vaut le coup d'oeil. Moi qui suis assez friande d'architecture contemporaine, je n'ai pas été déçue...



J'ai été appelée pour dépanner au pied levé une technicienne qui s'était blessée. Il s'agissait d'une journée de montage : aider l'artiste, Lynda Baril, à installer son exposition Le coeur rouille... dans l'espace SSQ, qui accueille des expositions temporaires dans le hall d'entrée de la Tohu.

La mission principale était de peindre, sur deux murs de l'espace, soit 100 pieds de long, une bande rouge, sur laquelle l'artiste appliquerait un vinyle blanc représentant le tracé d'un électro-cardiogramme. Il a fallu tout d'abord, avec l'aide de la chargée de programmation, tirer les lignes qui délimitaient la bande:




Puis "peindre" directement sur le mur fraîchement repeint en blanc la bande rouge. L'artiste avait apporté un pigment rouge qui se mélangeait à l'eau. Une fois la couleur prête, il a fallu l'appliquer à la main, ce qui a permis de lui donner un aspect irrégulier, très organique.

Mine de rien, cela m'a pris cinq bonnes heures mais le résultat était vraiment satisfaisant.

Et voilà !


En août, la Tohu m'a rappelée pour prendre en charge, avec la technicienne habituelle et deux autres techniciennes à contrat, la rotation de l'exposition permanente. Démontage, emballage des oeuvres vers leur lieu de mise en réserve, montage de la nouvelle exposition. Vous pouvez maintenant l'admirer dans les nouvelles coursives toutes rouges de la Tohu !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire